Voyage à Rome 

Il est bien connu que César, après une de ses conquêtes militaires couronnée de succès, a dit : « Veni Vedi Vici ». Souvent, on s’approprie sa formule mais, évidemment, pour « Veni » et « Vedi », il faut aller quelque part… C’est ce que nous avons fait, nous sommes partis dans son pays, en Italie, et plus précisément à Rome, avec les classes de Terminale, Première et Seconde de la section latine. Il y a sans doute eu trop de choses pour les raconter de façon linéaire c’est pourquoi j’ai organisé une sorte d’emploi du temps allant du départ, en passant par les visites, et en finissant par le retour.

Départ : Lundi 6 Avril :

Ce fut un départ mouvementé, de par la présence des nombreux parents, où nous avons pu rencontrer les chauffeurs qui nous ont conduits tout au long du voyage… En ce lundi de Pâques, nous nous sommes organisés avec les professeurs et avons, en quelques sortes, préparé notre nuit. Pendant cette dernière période, nous n’avons pas sommeillé très longtemps, certains ont dormi moins d’une heure, mais le réveil fut, en général, assez calme et sans problèmes.

Arrivée : Mardi 7 Avril :

Une fois en Italie, nous avons, bien sûr (puisqu’aucune organisation n’est parfaite), essuyé quelques incidents. Par exemple, le bus, arrivé trop tôt, n’a pu se garer au lieu prévu afin de nous déposer… Ainsi, nous avons dû prendre le métro et marcher quelques kilomètres dans Rome pour trouver où manger. Après cela, nous nous sommes une nouvelle fois adonnés à la randonnée urbaine pour se rendre au forum. Quand nous nous sommes acquittés de cette tâche, des élèves nous ont présentés, à travers des exposés ludiques et rédigés sous différentes formes, le lieu où nous nous trouvions. En passant par le temple de Vesta, la Curie ou l’arc de Titus, nous avons pu visiter, en toute liberté, l’ancienne zone marécageuse. Une fois cela fait, nous avons exploré le Colisée, une nouvelle fois sans contraintes, puis nous avons assisté à une présentation de ce site historique. Ensuite, à pied, nous sommes allés aux thermes de Caracalla, escale très brève qui mettait un point final aux visites. La soirée arrivant, le bus est venu nous récupérer (amputé d’un chauffeur, Karim, qui était parti), et nous a déposés devant l’hôtel. Nous avons donc découvert nos chambres, allant de 3 à 4 personnes, passablement délabrées, qui avaient, parfois, une vue sur la mer. La journée clôturée, nous avons hélas passé une mauvaise nuit à cause du froid et des matelas peu confortable.

Suite : Mercredi 8 Avril :

Après un petit déjeuné drastique (composé exclusivement d’eau, de pain et de confiture) nous sommes rendus, dans un esprit joyeux, à la ville Antique d’Ostie. Cependant, nous n’avons pas visités en intégralité ce village, halte inévitable pour les navires marchands, puisque le temps nous pressait. Mais, en regardant quelques insula ou quelques temples romains, nous avons inlassablement répondu à un questionnaire, distribué au préalable, ce qui a permis d’accroitre nos connaissances et de diriger notre « expédition », qui était affranchie de toute autorité. Nous avons donc mangés au son d’une pièce de théâtre (La Mostellaria de Plaute) que nous avions étudié tout au long de l’année. Ensuite, après quelques parties de Président, nous sommes arrivés à un petit village, nommé Palestrina, dont la particularité est de posséder une partie de la Mosaïque du Nil, fresque connue pour représenter les idées que les Romains se sont fait à propos du Nil. Sur cette œuvre, le fleuve est ainsi présenté comme une divinité qui abrite de nombreux animaux sauvages et chimériques comme un mélange d’hippopotame et de tigre ou de lion et de poisson. C’est en finissant ces nombreuses visites que nous sommes rentrés, moins éreintés que le jour précédent, à notre hôtel préféré.

Les musées : Jeudi 9 Avril :

Le jour de ma fête, nous sommes parvenus au Vatican, non pour me faire bénir, mais pour visiter certains musées ou voir des places importantes, comme la Place Saint-Pierre. Pendant cette journée très mouvementée, nous avons pu contempler le plafond de la grande chapelle Sixtine, observer quelques tableaux relatant des scènes bibliques mais également apercevoir l’Ecole d’Athènes, de Michel-Ange, où sont représentés une peuplade de savants et autres philosophes comme Platon, Aristote ou encore Pythagore. C’est ensuite la Place Saint Pierre qui a retenu notre attention, seulement une dizaine de minutes, puis nous avons attendu une bonne heure pour pouvoir entrer dans la basilique Saint Pierre, point primordial du minusculissime pays du Vatican. Après bien des périples et des incidents (notamment une fiente de saint pigeon qui s’est délicatement posé sur ma tête et mes vêtements) nous sommes ressortis fatigués et contents de ce véritable palais en pensant que le lendemain, déjà, l’aventure prendrait fin.

Le dernier jour : Vendredi 10 Avril :

Pour cette dernière étape, le programme nous prévoyait bien des réjouissances ! Aussitôt sortis des catacombes, où nous avons appris comment les chrétiens, auparavant, honoraient leurs morts, nous sommes allés sur plusieurs endroits importants, comme la fontaine de Trévi, hélas en réparation, où les touristes continuaient de jeter des pièces, à plusieurs églises gothiques mais surtout à la Piazza Navona, lieu où nous avons fait de nombreuses emplettes. Enfin, pour mettre un terme à la semaine, nous avons mangés dans un restaurant où la nourriture, loin d’être exécrable, été préparée avec talent.

Le retour : Samedi 11 Avril :

C’est ainsi que c’est terminé ce voyage, brillamment organisé par nos professeurs de latin (Mme Gogibu et Mme Usannaz) qui a marqué notre esprit. Evidemment, nous n’avons pas oublié notre chauffeur « principal », Stéphane, qui a reçu un pourboire offert de bon cœur par les élèves.

Comments are closed.